Friday, September 19, 2014

Marcel Dyf

Marcel Dyf





Marcel Dyf naît à Paris le 7 octobre 1899 dans une famille d'industriels originaires d’Alsace et montre très tôt une habileté pour le dessin et la peinture. Il effectue toutefois de solides études d'ingénieur des Arts et Métiers.
À la suite d'un séjour au Maroc pour des travaux de construction portuaire, il est séduit par la lumière et les paysages et il décide de devenir artiste-peintre. En 1923, il s’installe dans le Midi, à Arles puis à Saint-Paul-de-Vence, où il restera un vingtaine d’années. Son œuvre picturale, parfois classée comme post-impressionniste, comporte des scènes de la vie populaire et du folklore arlésien et camarguais. Il réalise en particulier les fresques des mairies des Saintes-Maries-de-la-Mer et de Saint-Martin-de-Crau. Pendant la seconde guerre mondiale, il entre en résistance dans les maquis, puis la guerre terminée se partage entre son atelier de Paris et le Midi. A Cannes en 1954, il épouse Claudine. En 1959, il s'installe en région parisienne à Bois d'Arcy où il travaillera jusqu'à sa mort. Il commence à exposer, en particulier aux Salons de Paris et sur la Côte d’Azur et en 1955, commence une collaboration avec la galerie Frost and Reed de Londres qui expose toujours ses œuvres. À partir de 1956, son talent mieux reconnu, le conduit sur la scène internationale. Il décède le 15 septembre 1985.








 Marcel Dyf (1899-1985) was a French impressionist painter.Marcel Dyf was born as Marcel Dreyfus on October 7, 1899 in Paris.He grew up in Normandy, in the towns of Ault, Deauville and Trouville. He started a career as an engineer, but soon decided to become a painter. In 1922, he moved to Arles, where he was trained as a painter and set up a studio.He painted frescoes in the cityhalls of Saint-Martin-de-Crau and Saintes-Maries-de-la-Mer. He also painted frescoes in the Museon Arlaten and in the dining hall of the Collège Ampère, both of which are in Arles. He also designed windows inside the Église Saint-Louis in Marseille.











No comments:

Post a Comment